Mobilités et diversités en contexte francophone minoritaire : formes et enjeux
Numéro spécial d’Alternative francophone (vol. 2, no2) dirigé par Éva Lemaire (Campus Saint-Jean, Université de l’Alberta)

Date limite: 15 mai 2017


 

Fluidité et mobilité : ces deux termes caractérisent, selon Barrère et Martuccelli (2005), la postmodernité. Les sociétés et les individus s’inscrivent désormais dans le mouvement, l’interaction et la recomposition constante. Pour Urry (2000), avec le « grand tournant de la mobilité » qui caractérise les pratiques sociales actuelles, le monde entier est en mouvement. En résultent donc des sociétés multilingues, multiculturelles, diversifiées et globalisées. Les communautés francophones minoritaires au Canada n’échappent pas à cette réalité. Elles sont elles aussi de plus en plus confrontées aux questions de l’accueil et de l’Intégration des nouveaux arrivants qui font évoluer les communautés locales, que ce soit en milieu urbain ou en milieu rural. Les phénomènes de mobilité prennent par ailleurs différentes formes : mobilité durable versus mobilité temporaire, mobilité individuelle versus mobilité familiale, mobilité volontaire versus mobilité forcée. Les motivations à l’origine de ces mouvements de personnes, de capitaux (linguistiques, culturels, économiques…) ou encore d’information sont d’ordre varié : déplacement professionnel, regroupement familial, séjour estudiantin, demande de réfugiés, etc.

 

Or, comme le constate Labelle (2015), l’analyse des phénomènes de mobilité renvoie à deux conceptions antagonistes : une conception, d’une part, qui banalise la mobilité et où les populations se déplacent vers des contextes plus favorables pour monnayer leur capital social, contribuant ainsi à la prospérité des sociétés d’accueil, et d’autre part une conception où les obstacles à la mobilité subis par certains reproduisent un ensemble de discrimination et créent de nouvelles inégalités.

 

Dans ce numéro spécial d’Alternative francophone, nous cherchons à confronter les perspectives pour interroger les formes et les enjeux liés aux mobilités et aux contacts entre individus et communautés dans le milieu spécifique de la francophonie minoritaire canadienne. Les propositions relatives à la francophonie minoritaire hors Canada seront aussi examinées.

 

Alternative francophone est à la recherche d’articles en français ou en anglais abordant un ou plusieurs des thèmes suivants :

 

  • Analyse des mouvements migratoires dans les provinces canadiennes hors Québec et impacts sur les communautés francophones minoritaires.

  • Politiques d’accueil et d’intégration des populations nouvellement arrivées.

  • Stratégies d’adaptation au milieu minoritaire francophone déployées par les nouveaux arrivants

  • Représentations croisées entre les différentes communautés francophones en présence

  • et rapports aux diverses variétés de langues-cultures d’expression française. Dans quelle mesure les nouveaux arrivants contribuent-ils à renouveler l’offre culturelle disponible dans les communautés francophones minoritaires? Comment les différentes variétés dialectales de français sont-elles perçues par les uns et les autres et par rapport à quelle norme?

  • Effets des phénomènes de mobilité sur les revendications identitaires, linguistiques, sociales des communautés francophones minoritaires. En quoi notamment les nouveaux arrivants amènent-ils à une redéfinition de la vie communautaire locale?

  • Formes et enjeux de la mobilité scolaire et étudiante. Dans quelle mesure par exemple les milieux scolaires et universitaires sont-ils influencés par les phénomènes migratoires? Dans quelle mesure les programmes d’échanges scolaires/académiques en milieu francophone majoritaire et/ou à l’étranger ont-ils un impact sur la formation des jeunes francophones et sur le développement de leur identité linguistique et culturelle? Quelles sont les politiques éducatives développées pour favoriser la mobilité interprovinciale ou internationale, et dans quelle optique?

  • Analyse des déséquilibres potentiels, discriminations et inégalités en lien avec les phénomènes de mobilité en jeu dans les provinces canadiennes en contexte francophone minoritaire.

  • Étude du phénomène des franco-mobiles (Daveluy, 2008), ces francophones de l’Est-Canadiens ou de l’étranger qui immigrent dans les provinces de l’Ouest pour bénéficier des retombées de l’industrie pétrolière.

  • Étude de la question de la « rentabilité » du multiculturalisme en contexte minoritaire, sachant que Patrimoine Canadien (2005) estime que « les liens que les diverses communautés culturelles et raciales (…) entretiennent avec presque tous les pays du monde sont synonyme de prospérité économique ».

  • Étude de cas dans le contexte de minorités francophones hors Canada.

 

Bibliographie :

 

Barrère A. & Martuccelli D. (2005). La modernité et l’imaginaire de la mobilité : inflexion contemporaine. Cahiers internationaux de sociologie, 2005/1(118), 55-79.

 

Daveluy, C. (2008). Language, mobility, and (in)security : A journey through francophone Canada. In Nagy, Naomi & Meyerhoff, Miriam (eds.). The Sociolinguistics of Multilingual Speech Communities (pp. 27-42). Benjamins.

 

Labelle, M. (2015). Le paradigme de la mobilité propose-t-il une perspective adéquate de l’immigration internationale, Revue internationale d’éthique sociétale et gouvernementale, 17(1). http://ethiquepublique.revues.org/1751 ; DOI : 10.4000/ethiquepublique.1751

 

Patrimoine Canadien (2005). Plan d’action canadien contre le racisme. Un Canada pour tous. Ottawa, Gouvernement du Canada, Numéro de catalogue CH34-7/2005. http://publications.gc.ca/collections/Collection/CH34-7-2005F.pdf

 

Urry, J. (2000). Sociology Beyond Societies. Routledge, London.

 

Avant le 15 Mai 2017 : envoi des articles accompagnés d’une notice bio-bibliographique et d’un résumé en français et en anglais par courriel à Sathya Rao (srao@ualberta.ca), Chris Reyns-Chikuma (reynschi@ualberta.ca) et/ou Eva Lemaire (lemaire@ualberta.ca). Les articles ne respectant pas le protocole de publication disponible sur le site internet du journal (https://ejournals.library.ualberta.ca/index.php/af/about/submissions#onlineSubmissions) ne seront pas acceptés.

 

Les articles seront évalués à l’aveugle par deux experts et la décision finale, éventuellement accompagnée de recommandations, sera envoyée par courriel aux auteurs dans un délai de 3 à 4 mois.

 

15 Décembre 2017 : publication du numéro en ligne.

 

Alternative francophone est une revue académique en ligne publiée au département de langues modernes et d’études culturelles de l’Université par l’Alberta. Elle est indexée dans de nombreuses bases de données en Europe et en Amérique du Nord, dont le MLA, DOAJ et EBSCOhost.

 

Dernier numéro

S'abonner

Annoncer sur Framonde

Vous pouvez l’alimenter en adressant vos annonces sous fichier joint dans le cadre de ces rubriques à : francais-langues@auf.org

Les annonces doivent être rédigées sous format word, odt ou rtf (caractères Times New Roman ou Arial).

Archives de publication

Copyright AUF - Contact